Douzophobie

J’ai failli ne pas écrire aujourd’hui. J’avais envie d’une pause. Et puis je me suis souvenue que j’avais pris un engagement. Avec moi-même certes. Et sans pression. Mais un engagement tout de même. Et un calendrier auquel il manque un jour ça n’a aucun sens. À moins d’avoir une bonne excuse comme une phobie du nombre 12. J’ai cherché rapidement le nom exact de cette phobie mais je n’ai pas trouvé. Il y a la tetraphobie (le chiffre 4), l’octophobie (le chiffre 8), la triskaïdekaphobie (le nombre 13) et même l’hexakosioihexekontahexaphobie (le nombre 666). Mais point de phobie du 12.

J’ai tenté de me satisfaire de cette réponse mais la voix dans ma tête qui ressemble à celle de ma prof de math de sixième n’arrête pas : comment s’appelle la phobie du 12, comment s’appelle la phobie du 12, comment s’appelle la phobie du 12 ? Tais-toi Jacqueline et laisse moi réfléchir. Puisqu’un polygone à 12 côtés s’appelle un dodécagone je suppose que la phobie du 12 se nomme la dodécaphobie. C’est bon t’es calmée la-haut ?

Voilà donc ce billet fort utile pour ce douzième jour de mon calendrier de l’Avent. Ne me remerciez pas, c’est cadeau pour vos discussions de fin d’année. Douce fin de journée et à demain sans faute et même avec plaisir puisque je dois l’avouer, je suis triskaïdekaphile !

3 réflexions sur « Douzophobie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :